Le pays des mirabelles

Quelque part entre le 13 décembre, jour de leur arrivée à Drancy, et le 17, jour du départ du convoi n°63 vers Auschwitz, probablement le 16, donc quelques jours avant sa mort dans la nuit du 20 au 21, Coralie GOLDSCHMIDT, malencontreusement reconnue sous le nom de Haas  (nom de l’homme qui ne fut son mari que sur le papier  et que quelques instants) sur le mur des noms du mémorial de la Shoah, a écrit cette lettre à sa famille. Ma petite-fille et petite-nièce Coralie était alors avec mon fils Benoît, dans ce camp d’internement prélude à la mort. Elle tentait d’y rassurer les siens mais entre les lignes, on sent le désespoir de la perspective du voyage sans retour. » Ne vous inquiétez pas, dit-elle, mais surtout ne vous faites pas prendre ». Née le 8 janvier 1901, exactement 33 ans après son père, Coralie meurt le même jour que lui, dans les chambres à gaz d’Auschwitz, dans la nuit du 20 au 21 décembre 1943.

Dans cette lettre, envoyée pas directement à la famille mais à des amis qui la transmettront plsu tard, elle ne l’appelle pas Pitchipoï, le nom qui était donné à Auschwitz à Drancy, mais le pays des mirabelles…depuis, son eau de vie nous glace le sang…


Mes chers cousins,
Vous devez être étonnés de recevoir un mot d’ici de moi. Malheureusement papa et moi nous avons été pris , quand nous revenions de la campagne pour une heure. Heureusement que maman était restée chez petite Anny. Nous jouons vraiment de malchance , car nous sommes désignés à partir demain matin destination inconnue. D’après des …. Que l’on a de là-bas ce n’est pas si terrible. On a beaucoup exagéré à ce sujet, et je voudrais bien que vous tranquillisiez ma famille à notre égard, et que vous leur disiez de ne pas trop s’en faire ! Nous espérons les revoir bientôt. Mais surtout qu’ils prennent des précautions car cela suffit de nous deux. On dit que l’on nous conduira dans le pays des mirabelles et que là bas, sauf le travail, on n’est pas maltraité. Mais dans ce cas prenons patience, je vous embrasse vous et les vôtres très affectueusement. Veuillez transmettre toutes nos affections et nos tendresses à ma chère famille. Espérons à bientôt. Courage et bons baisers à tous les miens. Votre Coralie .
Meilleures amitiés et remerciements à vous
Votre Benoît (Note de Melanie : quelques mots ajoutés par mon fils à la lettre de ma petite-nièce)

Publicités

3 commentaires pour Le pays des mirabelles

  1. Ping : Jeudi 9 décembre 1943, 4 avenue d’Alsace Lorraine, Grenoble | Les mots de Melanie

  2. Ping : Le 13 décembre 1943, ils arrivaient au camp de Drancy | Les mots de Melanie

  3. Ping : “N’oubliez pas que cela fût, non, n’oubliez pas” | Les mots de Melanie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s