« Ce sont nos choix qui montrent ce que nous sommes vraiment »

enfant-luneLe 8 mai 1945, l’Allemagne nazie capitulait, une semaine après la mort d’Hitler.

72 ans plus tard, dans un monde qui décidément ne veut pas donner à la dybbuk, à la sorcière, à la conscience familiale que je suis, de repos, moi, Melanie, qui veut dire « de couleur noire », j’en appelle à la lumière, à chasser les fantômes qui nous menacent, à ne pas laisser Voldemort obscurcir notre monde, et ses détraqueurs aspirer nos âmes.

On ne s’en rend pas compte, mais c’est avec de tous petits excès d’orgueil, de toutes petites erreurs de jugement, qu’on peut, entre vouloir être maître des reliques de la mort, et vouloir empêcher le monde de basculer dans l’obscurité, faire le choix du pire (1).

Le pire, c’est le laisser basculer dans la haine et la violence, sans même l’avoir voulu…parce qu’on se dit que ce n’est quand même pas possible, par ce qu’on ne voudrait pas se salir les mains, ou parce qu’on croirait qu’on a le choix de ne pas le faire. Enfin, parce qu’on croit qu’on pourra être épargné.e par le pire.

L’histoire nous dit le contraire. La haine et la violence, peuvent apporter des privilèges et des avantages à court terme, mais on n’est jamais sûr.e que ça va durer. Et la terreur qui s’installe, peut très bien s’abattre du jour au lendemain sur ceux-là même qui l’ont faite advenir. Et jamais, l’histoire des Mangemorts ou de Voldemort ne finit bien pour eux…que ce soit Néron, Hitler, Staline ou Pol Pot, aucun n’a fini autrement que seul et détesté. Et leurs peuples exsangues.

En revanche, tous les jours, comme le dit Dumbledore à Harry : « Ce sont nos choix qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes. »

Pour le passé et celles et ceux qui ont souffert du pire, pour les enfants, pour les femmes, pour les humains, pour les êtres vivants qui l’habitent, les animaux, les forêts, les rivières, pour les poussières d’atome qui ont créé la beauté, pour l’amour, pour l’avenir,

Dimanche 7 mai, faisons-le choix de la lumière, de la vie, de l’ouverture, du respect, de la dignité, et de l’amour.

Melanie

(1) désolée pour les non-connaisseurs d’Harry Potter, qui se demandent de quoi je parle

(2) tout en allusions, j’espère néanmoins que mon propos vous sera clair.

Publicités
Cet article, publié dans histoire, justes, vie, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s