Nos tombes, nos âmes

 

MRJe vous avais un peu laissés, m’étant suffisamment exprimée sur les fantômes qui me parcourent. Pourtant, depuis le début de cette année, ma tranquillité est mise à rude épreuve. Avec l’attentat contre le magasin de Saint-Mandé où moururent 4 hommes parce qu’ils étaient juifs. Avec cette fusillade, à Copenhague, où un abruti de haine semble avoir voulu « reproduire le scenario Charlie » et a tué un homme juif devant une synagogue. Et hier soir, la profanation, la destruction totale, d’un des cimetières juifs d’Alsace, à Sarre-Union dans le Bas-Rhin. Des tombes, cela aurait pu être la mienne, ou celle des mes enfants et proches,  du Bas-Rhin aussi qui aient été détruites. Je sais à quel point symboliquement l’existence de nos tombes est importante. Sans elle, mes descendantEs ne sauraient pas où ni qui je suis, ne connaîtraient pas ma mère et mon père. Sans elle, mon arrière-arrière-petite fille n’aurait pas retrouvé la tombe de ma soeur, ni constaté en quoi elle était différente, ni lu sur elle les secrets complexes de notre histoire. Sans ce cimetière, dont malheureusement aujourd’hui la haine aveugle et depuis toujours dirigée contre nous, les juifs et les juives,  que resterait-il de traces de nos vies, de l’importance de notre communauté décimée pendant la guerre. Quelques synagogues inertes, abandonnées à travers les villages. Ce sont les traces de notre vie, jusque dans la mort, qu’on veut ainsi effacer.

DSCF9522DSCF9483Désespoir de voir la haine aveugle s’en prendre encore et toujours, et sous de nouvelles formes maintenant, aux juifs, jugés responsables des maux du monde, depuis la mort du Christ en passant par les crises économiques ou politiques et sociales d’aujourd’hui et l’association systématique des pires maux à Israël et à tous ceux qui lui sont associés parce que juifs, en particulier au sein des pays musulmans.

DSCF9521Je n’épiloguerai pas sur tout cela, je voulais juste, en hommage aux familles dont les tombes des ancêtres ont été profanées, en hommage à toutes les victimes de la haine, partager les photos de ma tombe et des miens, sans vous dire où elles sont, pour ne pas donner d’idées…encore, et toujours, se cacher…


Capture d’écran 2015-02-16 à 09.01.08 Melanie REH

 

 

Advertisements
Cet article a été publié dans crimes contre l'humanité, histoire, vie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s