12 jours pour l’extinction d’une âme, une vie pour la sortir de l’oubli

Voilà déjà plus de 7 mois que je m’exprime ici. Sensation époustouflante de lutter contre l’oubli, d’être écoutée. J’ai reçu de magnifiques messages de plusieurs personnes, un cousin d’Amérique dont j’ignorais l’existence m’a contacté.
Il est temps de faire un petit récapitulatif de cette histoire, pour celles et ceux qui ne m’ont pas suivie depuis le début.

Tout a commencé le 9 décembre, jour de l’arrestation de mon fils et ma petit-fille, avenue d’Alsace-Lorraine à Grenoble : https://melaniereh.wordpress.com/2011/12/08/jeudi-9-decembre-1943-4-avenue-dalsace-lorraine-grenoble/

Cela se poursuit le 11, dans les méandres d’une conception salvatrice, et de la Saint-Daniel : https://melaniereh.wordpress.com/2011/12/11/11-decembre-2011-la-saint-daniel/

Le 12 décembre, anniversaire de la femme de mon petit-fils, Nelly Schumacher, elle raconte ce que c’était l’exil et LA PEUR dans son propre pays, cette peur qui s’est transmise ensuite jusqu’à ses petits enfants : https://melaniereh.wordpress.com/2011/12/11/nelly-nee-schumacher-le-12-decembre-1916/

Le 13, l’arrivée au camp de Drancy, où Sandrine est allée se recueillir le 13 décembre dernier : ils n’y resteraient que 4 jours, le temps d’envoyer cette lettre, « le pays des mirabelles », une révélation et une déchirure dans notre âme : https://melaniereh.wordpress.com/2011/12/13/le-13-decembre-1943-ils-arrivaient-au-camp-de-drancy/

Le texte de la lettre est lisible ici : https://melaniereh.wordpress.com/le-pays-des-mirabelles/

4 jours plus tard, c’est le départ du convoi n°63, le 17 décembre 1943 :

https://melaniereh.wordpress.com/2011/12/17/17-decembre-depart-du-convoi-n63-pour-auschwitz/ 

Et celle du 20 au 21, triste nuit s’il en fut, nuit d’un hiver qui réduisit notre âme en cendres : https://melaniereh.wordpress.com/2011/12/20/triste-nuit/,

Benoît et Coralie Goldschmidt disparurent dans les chambres à Gaz du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau.

Voilà le corps de l’histoire, qui dura 12 jours et changea à jamais le destin de ma famille et de millions d’autres. Plusieurs générations plus tard, la peur est toujours là, le souvenir est imprimé dans nos cellulles, la conscience d’avoir été réduit-e-s en cendres à jamais, et pourtant il nous reste la capacité de le dire et de ressuciter notre mémoire. C’est la petite lumière que je suis, en me logeant en fantôme au fond de l’âme de mon arrière-arrière-petite-fille, et par elle, ce n’est pas seulement la mémoire du peuple juif assassiné dont je veux porter la parole, c’est celle aussi de toutes les mortes, et de nos mortes, partout dans l’histoire et dans le monde, des sorcières et guérilleres aux enfants assassinées et violées : les femmes, dont nulles n’a mieux parlé qu’Andrea Dworkin :

https://melaniereh.wordpress.com/2012/04/01/the-unremembered-celles-dont-on-ne-se-souvient-pas/

Et c’est ce que j’exprime ici : https://melaniereh.wordpress.com/2012/04/03/mot-du-soir-que-le-vide-cede-a-la-vie/

Pour finir, une chanson de Sarah Gorby qui traverse les âmes :

Melanie Reh

Deux autres articles importants sur notre route  :

https://melaniereh.wordpress.com/2012/01/08/8-janvier-aux-sources-dun-lourd-secret/

https://melaniereh.wordpress.com/2012/02/14/mortelle-saint-valentin/

Publicités
Cet article, publié dans crimes contre l'humanité, Déportation, femmes, génocides, histoire, shoah, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 12 jours pour l’extinction d’une âme, une vie pour la sortir de l’oubli

  1. JEA dit :

    Faulkner :

    – « On ne guérit pas de son passé… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s