6 avril : l’éternel recommencement du génocide et des crimes contre l’humanité

Moi, Melanie, femme juive du XIXème siècle, je suis morte le 6 avril 1914. Juste avant une boucherie et un massacre sans noms. Qui aurait pu imaginer, encore, ce « hasard » des dates, que pile 80 ans plus tard, un attentat marquait le début d’un génocide malheureusement contemporain de mon arrière-arrière petite fille Sandrine, l’attentat qui voyait la mort du président rwandais Habyarimana.

Un génocide contre les Tutsis, faisant un million de mort en quelques jours, semaines à peine, dont on n’a pas fini de découvrir l’horreur, les responsabilités internationales et le degré de préméditation.

C’est un crève-humanité de plus pour moi qui ai l’impression que ma famille est marquée de tous les sceaux des génocides et crimes contre l’humanité. Alors aujourd’hui je pense aux victimes rwandaises et aux survivant-e-s, ainsi qu’à toutes les victimes de l’histoire de l’humanité.

Il n’y a que quand tous les crimes d’extermination humaine seront reconnus, mémorisés, documentés, que nous pourrons nous libérer.

Ainsi, ce poème inspiré de L’imposture d’Eve lamont, est dédié non seulement aux femmes, dont l’anéantissement physique ou moral programmé est si répandu, mais aussi à tous les enfants, à tous les humains sur terre. Il n’y a malheureusement rien de plus universel que le crime contre l’humanité :

à la mémoire de tous les humains qui ont vécu jusqu’à la mort la violence des hommes

« A la mémoire de toutes les femmes qui ont vécu jusqu’à la mort la violence des hommes (1)

« A la mémoire de toutes les femmes qui ont vécu la violence des hommes jusqu’à leur mort.

A la mémoire de toutes les femmes, mortes, ou en sursis.

A la mémoire de toutes les femmes en survie, pour qu’un jour la lumière étincelle enfin nos vies ».

Melanie

(1) inscription sur un monument aux mortes assassinées par des clients de la prostitution, au Canada.
Publicités
Cet article, publié dans Déportation, génocides, histoire, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour 6 avril : l’éternel recommencement du génocide et des crimes contre l’humanité

  1. binKa dit :

    Mélanie,
    nul fleuve, nul océan, nulle voie lactée, ne pourrait embrasser toutes les larmes inexprimées de ce génocide, et de tant d’autres … les mort-e-s hors mémorial nous appellent à la mémoire, car elles-eux veulent nous revoir, elles-eux ont quitté les leurs « sans un adieu, sans un je t’aime » … ne soyons pas leur stèle – car les génocidaires souhaiteraient que nous portions des deuils impossibles, pour finir le travail face aux rescapées – mais soyons leurs voix vivantes, qu’elles soient nos sources intarrissables pour nos oeuvres, nos écrits et nos prises de parole.

    Pour comprendre les dossiers de cette histoire, je vous conseille les recherches de l’association Survie.
    http://survie.org/mot/rwanda
    merci.

  2. Ping : Mémorial pour les mortes … Pour mémoire, les combats de survivantes. | Féministes radicales

  3. Le génocide des femmes s’appelle féminicide, les violences contre elles s’appellent féminicides. Et on ne rendra paix, et justice, justice de paix que lorsqu’on le reconnaîtra les féminicides en Droit, fondant ainsi l’interdit social profond. Ce qui déclenchera automatiquement les statistiques des féminicides. Et le déblocage de lignes de crédit pour toutes les associations de soutien et d’accompagnement des survivantes. Je vous conseille les dossiers (féminicides excisonnels, agynie, féminicides conjugaux pédocriminels et prostitutionnels… ) sur le sujet qui se trouve sur le blog http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/feminicide-lexique.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s